Aller au contenu

Menu principal:

caracolès


UN COLLECTIF BRESTOIS
DE RECHERCHE MILITANTE

Les membres du collectif Caracolès sont investis, à Brest, dans des expériences collectives et associatives qui développent des pratiques d'éducation populaire et tentent de produire du changement. C'est de ce point de vue, à partir de pratiques développées au quotidien, que Caracolès souhaite porter un autre regard sur la possibilité de changement social aujourd'hui.

En partant à la rencontre de mouvements, d'expériences qui inventent de nouvelles manières d'agir, le collectif Caracolès souhaite partager une manière d'expérimenter et de penser. C'est une démarche partagée, une coproduction de savoirs et d'interrogations faite d'échanges et de confrontations. Il s'agit de tendre vers une praxis, c'est-à-dire une pratique qui s'interroge sur elle-même, sur son cheminement. Une praxis qui dépasse ainsi d'une part le verbalisme (qui consiste à parler pour parler) et d'autre part l'activisme (c'est-à-dire le faire pour faire).

Ce projet interroge un modèle militant qui montre ses limites dans des formes d'organisation figées, hiérarchiques, souvent messianiques, mais également dans ses possibilités de produire du changement. Quelles possibilités avons-nous, aujourd'hui, de dépasser la concurrence, l'ordre marchand et ses logiques de domination ? Quelles sont les pratiques qui permettent de dépasser l'individualisme et le consumérisme comme unique horizon de bonheur ? Loin des logiques de partis, d'avant-garde, ne croyant pas à la révolution par la conquête du pouvoir, convaincu qu'il n'y aura pas de changements par le haut, sceptique face à la proposition d'alternatives globales… le collectif Caracolès souhaite mettre en lumière d'autres manières de faire de la politique.


caracoles@infini.fr

Collectif Caracolès
c/o claj
2 rue Docteur Gestin
29200 brest






L'actualité caracolès

Après la tournée de discussions occasionnées par la sortie du livret sur Aspaari en 2011 et 2012, le groupe redémarre sur un projet d'écrits à propos de l'habitat alternatif.

Premier temps fort de ce projet : nous avons organisé un "Week-end habiter" avec différents logements alternatifs autour de Brest et de Rennes en octobre 2012.


Caracolès part à la rencontre d'expériences collectives qui sont autant de contre-tendances, discrètes mais profondes, qui invitent à vivre et penser hors des sentiers battus. Ces expériences s'inscrivent dans une forme de mouvement social tournée vers des pratiques alternatives concrètes, elles sont ainsi autant de lieux d'inventions et d'effervescence. S'y expérimentent d'autres manières de vivre, de travailler, d'échanger, pour agir plutôt que subir.

Ces mouvements partagent une forme de résistance qui cesse de porter toute son énergie en direction du camp adverse, pour mieux se renforcer de l'intérieur, construire leurs propres références, et ainsi développer une autre forme de radicalité, élargir leurs champs de liberté.
Ils agissent en situation, à partir d'un lieu singulier, d'une ville, d'un quartier ou d'une région, là où se vivent les situations d'oppression ; par-là ils sont multiples et divers.
Bien qu'inscrits dans un contexte local, ils ne se replient pas pour autant sur eux-mêmes : ils agissent en réseau, partagent d'autres pratiques et s'en inspirent parfois pour les remanier, les réinventer.
Dans une démarche d'éducation populaire, d'ouverture aux autres, de partages d'expériences, ils revendiquent leur côté festif et collectif, leur bonheur d'être ensemble, du matin au petit matin.
À travers ces cheminements, ils cherchent à produire un changement social, ici et maintenant, sans attendre des jours meilleurs.


Revenir au contenu | Revenir au menu